Catégories
Dix essais de confinement

Le Théâtre et son double d’Antonin Artaud

Né en 1896, Antonin Artaud était un poète, romancier, acteur et dramaturge qui aura tenté de révolutionner tous les arts qu’il a touché.

Atteint de maux physiques intenses durant toute son existence, consommant drogues et médicaments, allant d’internements en internements, naviguant sans cesse entre la raison et la folie, il a trouvé dans ses souffrances sa plus grande source d’inspiration.

Mort en 1948, il a laissé une oeuvre poétique et théorique qui sera redécouverte après plusieurs années par des metteurs en scène avant-gardistes soucieux d’interroger les conventions.

Le Théâtre et son double se compose d’une série d’essais où Antonin Artaud livre avec sa vigueur et son sens de la démesure habituels sa vision de l’art dramatique. Son concept majeur, le fameux théâtre de la cruauté, y est développé à plusieurs reprises. 

« Il s’agit donc pour le théâtre, de créer une métaphysique de la parole, du geste, de l’expression, en vue de l’arracher à son piétinement psychologique et humain » Le rôle du théâtre selon Artaud est de transcender le réel et lui donner, par association, une consistance nouvelle. Le paradoxe est fécond : il faut séparer l’art de la vie pour permettre à l’un de régénérer l’autre. 

Tout Antonin Artaud est là, excessif et inspiré, soucieux de repousser les limites du raisonnable dans une quête de vérité. 

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous et soyez informés de nos prochaines publications...

Adresse e-mail non valide
Vous pouvez vous désabonner à tout moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *