Catégories
Dix essais de confinement

L’Acteur invisible de Yoshi Oida

Né en 1933 au Japon dans la ville de Kobê, Yoshi Oida s’est fait connaître dans son pays dès le début des années 50 en tant qu’acteur. Sa renommée dépasse rapidement les frontières si bien que Jean-Louis Barrault l’invite à se produire en France en 1968.

C’est sa collaboration avec Peter Brook qui est au centre de sa carrière artistique. En effet, entré au centre international de recherches théâtrales fondées par Brook, il apporte sa vision très structurée de l’art dramatique avec toutes les influences issues du théâtre japonais.

Au centre d’un dialogue essentiel entre différentes cultures, Yoshi Oida tire de ses expériences une série d’ouvrages, parmi lesquels l’Acteur invisible.

Deux principes sont au cœur de l’Acteur invisible : le mouvement et l’émotion. Quelles relations entretiennent-ils ? Comment les nourrir l’un et l’autre ? Pourquoi est-ce essentiel dans le travail dramatique ?

Yoshi Oiada est imprégné des enseignement de Zeami, le grand maître du théâtre du Nô. Il en retient ceci : l’art de l’acteur passe par une maîtrise absolue du corps. Il faut être attentif à toutes ses variations, le moindre souffle, le moindre battement de cœur. C’est par là que l’émotion sera délivré. Cette maîtrise passe par des exercices auxquels l’acteur doit s’astreindre pour espérer transmettre.

Les répétitions, le lien avec le public, le rythme d’une mise en scène… Tout est abordé avec une rigueur implacable, dans le rejet des approches psychologiques.

L’approche de Yoshi Oida est précieuse car elle nous permet de remettre en question nos habitudes et nos automatismes. De cette lecture, nos manières d’envisager l’art en général et le théâtre en particulier n’en sortiront que plus libres et plus éclairées.


Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous et soyez informés de nos prochaines publications...

Adresse e-mail non valide
Vous pouvez vous désabonner à tout moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *