Catégories
Dix essais de confinement

Aristote ou le vampire du théâtre occidental de Florence Dupont

Professeure émérite de littérature latine à l’université Paris-Diderot, Florence Dupont est une très grande connaisseuse de l’Antiquité. Latiniste et helléniste, elle a écrit sur Homère, Eschyle ou le théâtre à Rome.

Sa traduction du théâtre complet de Sénèque fait référence. On redécouvre avec elle un auteur tragique qui fait émerger une violence particulièrement saisissante.

Récemment est parue aux Belles Lettres sa traduction des pièces de Plaute. Dans son introduction elle écrit que ces pièces-là forment « un théâtre musical dont nous n’avons conservé que la partie verbale et dont nous avons perdu la partie musicale ».Cette perte est au cœur d’une réflexion menée en 2007 dans son essai Aristote ou le vampire du théâtre occidental.

Florence Dupont est formelle : en écrivant sa Poétique, Aristote a drastiquement réduit les possibilités du théâtre et lui a porté un mauvais coup. La réduction du théâtre au texte est, pour elle, une conséquence funeste des idées du philosophe qui aura évacué rituels et musicaux de l’art dramatique.

Florence Dupont explique ainsi la mainmise des conceptions aristotéliciennes chez les hommes de théâtre en Occident. Elle dresse un panorama étonnant où émergent quelques îlots de résistance comme Molière ou Goldoni. La paralysie de la créativité est vue comme une évidence.

Même des auteurs comme Brecht, qu’on pourrait estimer affranchis des conceptions les plus traditionnelles du théâtre ne sont pas épargnés. La prépondérance du récit (même présenté comme une fable) est dénoncée avec vigueur.

C’est un pamphlet étonnant qu’Aristote ou le vampire du théâtre occidental. L’énergie combative avec laquelle Florence Dupont défend ses convictions peut paraître excessive et ses idées parfois outrancières. Son propos est pourtant d’une extrême importance car il nous permet de réfléchir au théâtre hors des voies déjà tracées : c’est une invitation à la liberté intellectuelle et artistique.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous et soyez informés de nos prochaines publications...

Adresse e-mail non valide
Vous pouvez vous désabonner à tout moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *