Catégories
Quarante pièces pour votre quarantaine

Tout le monde veut vivre, d’Hanokh Levin

Caustique, acerbe, férocement drôle, l’israélien Hanokh Levin a été un auteur marquant de la fin du XXe siècle. Auteur de plus de cinquante pièces et sketches, il est régulièrement monté en France depuis une quinzaine d’année.

L’humour ravageur dont son œuvre fait preuve mêle avec une habileté réjouissante satire sociale, cruauté et poésie.

On connait le mythe d’Alceste, l’histoire (entre autre traitée par Euripide) de cette femme volontairement tuée pour sauver son époux. Hanokh renverse la perspective : ici, personne ne veut se sacrifier.

Le Comte Pozna reçoit la visite de l’Ange de la Mort prêt à l’emporter. Il parvient à négocier un sursis de trois jours pendant lequel il devra trouver quelqu’un qui accepte de mourir à sa place. La recherche sera effrénée et riche en désillusions : même parmi ses plus proches, nul ne voudra accepter le marché.

Fable ironique et affûtée, Tout le monde veut vivre traque nos bassesses, nos contradictions et nos faiblesses. Malgré cela, derrière le sourire moqueur de Levin on peut deviner une certaine tendresse : nous sommes riches de nos médiocrités.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous et soyez informés de nos prochaines publications...

Adresse e-mail non valide
Vous pouvez vous désabonner à tout moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.