Ce qui arriva après le départ de Nora, après Nora

Pièce déjà au catalogue dans une version plus brève et augmentée de l’appendice « Après Nora », écrit en 2013. Figure majeure du répertoire occidental, Nora incarne la femme éprise de liberté, décidée à rompre avec les codes domestiques bourgeois de son époque et à abandonner mari et enfants pour s’affranchir de sa condition.
La pièce de Jelinek se déroule dans les années 1920 et met en scène une Nora qui découvre l’usine et ses machines, après avoir quitté le domicile conjugal. Une Nora moderne, dont le corps se plie au monde du travail et à la gymnastique. Résistant aux avances du contremaître, elle retrouve les rapports de domination à travers les manigances de la classe dominante qui tente de l’utiliser comme appât. Saura-t-elle échapper à une nouvelle relation amoureuse ? Quel sera le prix de la liberté ?

Les Femmes de Barbe-Bleue

Dans le cabinet secret de Barbe-Bleue, il y a toutes les femmes qu’il a aimées puis assassinées. Elles nous racontent leurs histoires ; comment elles se sont fait séduire, comment elles ont été piégées. L’excitation, au début… Comment elles n’ont pas su s’enfuir. En rejouant leurs histoires, elles tentent de trouver des « fins alternatives », de s’entraider en vue d’une libération posthume.

Dupont et Durand

2h. ; décor : une rue ou une mansarde ou un McDonald’s ; durée : 15 min

En 1838, Musset décrit les retrouvailles de deux enfants du siècle :
Dupont et Durand. A travers ces deux ratés, Musset brosse un
portrait satyrique des travers de son époque. Cent soixante-dix-sept
ans plus tard, Charles-Henri Ménival s’est demandé à quoi
ressembleraient Dupont et Durand au XXIe siècle.