Missing Jim précédé de Chacun pour soi (et un petit peu pour les autres…)

90 monologues : autant de personnages hauts en couleurs et en contradictions, pétris de certitudes absurdes ou révoltantes, englués dans des situations parfois touchantes. Christophe Averlan s’amuse avec justesse des travers de notre société dans un recueil de textes à lire pour soi ou à jouer pour les autres, sur scène ou devant une caméra.