Saint Laurent velours perdu (suivi de Pupilla et de Chambres de Marguerite G.)

Cet article est une ébauche concernant : Saint Laurent velours perdu (suivi de Pupilla et de Chambres de Marguerite G.)

Aidez-nous à enrichir cette fiche !

Proposer des modifications
Étiquettes :

Auteur/Autrice

Frédéric Vossier

Cet article vous a plu ?Cet article vous a plu ?Inscrivez-vous et soyez informés de nos prochaines publications... Adresse e-mail non valide Vous pouvez vous désabonner à tout moment !Merci de votre abonnement !

En savoir plus

Il s’agit d’écrire sur des figures iconiques : Yves Saint Laurent, Elizabeth Taylor, et Peggy Guggenheim. En somme, des biographies imaginaires qui entremêlent littérature et récit de vie. Des figures qui combinent, en apparence, une exposition maximale, et en réalité, les secrets les plus enfouis. Aimer, s’ennuyer, sortir de l’ennui, essayer de « vivre sa vie pleinement » comme aurait dit Ibsen.

« Je voudrais réaliser la beauté dans le respect du corps. Le respect des corps qui s’habillent dans la lumière. La lenteur des mouvements dans la profondeur. Pour que toutes les femmes soient belles. Parce que toutes les femmes doivent être belles. Parce que j’aime les femmes. Il y a toujours en moi cet amour. L’amour. Il y a en moi l’impossibilité de les aimer. » Frédéric Vossier

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous et soyez informés de nos prochaines publications...

Adresse e-mail non valide
Vous pouvez vous désabonner à tout moment !