Résumé

[wp_ulike]
Ajouter à une liste

PEANUTS précédé de « Gênes 01 » drame de Fausto PARAVIDINO – traduit de l’italien par Philippe Di Meo, 6h. – 5f. – Durée 0h00 – « Peanuts » n’a pas pour objet précis le sommet du G8. Mais la pièce traite davantage les problèmes soulevés par ces événements, les facteurs qui les ont permis. Elle se concentre sur une bande de copains, en amont et en aval du sommet. Elle est écrite en courtes scènes, comme les planches de la bande dessinée « Peanuts », dont les personnages sont des avatars. La recette est surprenante, mais le résultat est remarquable : les répliques incisives, les jeux d’écho et de contrepoint entre les scènes des deux parties, l’humour côtoyant toujours l’horreur quotidienne ou policière. À la fin, il y a des méchants et des victimes – mais où sont les bons, où sont les justes ? On peut après tout refuser de cautionner une répression policière, mais ensuite ?

Genres : Drame

améliorer cette fiche

Distribution

Nb. de femmes : 5 | Nb. d'hommes : 6 | Nb d'interprètes : 11

Durée

min.

array(12) { ["post_type"]=> array(3) { [0]=> string(4) "text" [1]=> string(5) "scene" [2]=> string(6) "people" } ["post_status"]=> array(1) { [0]=> string(7) "publish" } ["posts_per_page"]=> int(10) ["offset"]=> int(0) ["order"]=> string(4) "DESC" ["orderby"]=> string(0) "" ["author__in"]=> array(0) { } ["post__in"]=> array(1) { [0]=> string(5) "21263" } ["post__not_in"]=> array(0) { } ["lang"]=> string(0) "" ["no_found_rows"]=> bool(true) ["wp_grid_builder"]=> int(52) }
Retour haut de page