Mademoiselle Julie (suivi de « Le Pélican »)

Présentation

MADEMOISELLE JULIE (SUIVI DE « LE PELICAN ») d’August STRINDBERG

Améliorer cette fiche
Genres : Drame
Étiquettes :
Nb. de femmes

3
Nb. d'hommes

2
Nb d'interprètes

5
Durée

115 min.

Auteur/Autrice

August Strindberg

Sa plume acerbe, à la limite de la perversité, assure à August Strindberg une place de choix parmi les dramaturges européens.

En savoir plus

Mademoiselle Julie (2f, 1h, durée : 115 minutes) : La nuit des feux de la Saint-Jean, Mademoiselle Julie et le domestique de son père se jouent du rêve et de la réalité pour descendre dans les enfers de la séduction où la rage d’absolu, la question de l’honneur et l’inacceptation de leur condition sociale les amènent à leur perte.

Le pélican (2h, 3f, durée : 90 minutes) : Drame intime, le Pélican met face à face une mère, deux enfants, un gendre et une bonne. Et un père. Mort. Il a laissé une lettre dans laquelle il accuse la mère et le gendre d’être responsables de sa mort. Cet ultime message rompt la loi du silence qui prévalait jusqu’alors. La vérité explose et la famille avec.

Réputé à tort une  » tragédie naturaliste « , Mademoiselle Julie est le drame de Strindberg le plus souvent représenté en Suède et à l’étranger ; quant au Pélican, il s’agit d’une  » pièce de chambre  » à la tonalité plus intimiste.
Ces deux œuvres témoignent de la même ambition : créer des personnages et non des archétypes, une mère et non la mère, une avare qui ne soit pas seulement l’avarice, un intrigant qui ne se réduise pas à l’ambition. Le théâtre, selon Strindberg, peut et doit montrer les contradictions et les équivoques qui habitent l’âme humaine. En dramaturge véritablement moderne, Strindberg orchestre ainsi des huis clos frénétiques et crus, dont l’audace demeure toujours aussi corrosive aujourd’hui

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous et soyez informés de nos prochaines publications...

Adresse e-mail non valide
Vous pouvez vous désabonner à tout moment !