Résumé

[wp_ulike]
Ajouter à une liste

Deux jeunes gens profitent de l’absence de leurs pères pour mener à bien leurs amours. Lorsque les pères reviennent, ils découvrent les fredaines de leurs fils pour lesquels ils avaient d’autres projets de mariage. Toutes les ruses de Scapin viennent alors s’opposer à leur volonté de faire plier les jeunes gens. Le sujet de sa pièce, en 1671, Molière l’emprunte à une comédie latine de Térence. Mais il y ajoute la figure de Scapin, farceur sublime qui de bout en bout mène le jeu sur une scène où son corps virevolte, contrefait sa voix, change d’accent et de gestes, Scapin, fourbe génial qui enferme son maître en un sac et va jusqu’à jouer le mort, avant de ressusciter d’un bond. Boileau en fut troublé qui, «dans ce sac ridicule où Scapin s’enveloppe», ne reconnaissait «plus l’auteur du Misanthrope». Et cependant, tout le talent de Molière est bien là, dans cette savante alliance de la comédie et de la farce, dans cette diversité de ressources comiques unies par une secrète alchimie dont on ne saurait percer le secret. Edition de Jean Serroy.


améliorer cette fiche

Distribution

Nb. de femmes : 3 | Nb. d'hommes : 9 | Nb d'interprètes : 12

Durée

60 min.

array(12) { ["post_type"]=> array(3) { [0]=> string(4) "text" [1]=> string(5) "scene" [2]=> string(6) "people" } ["post_status"]=> array(1) { [0]=> string(7) "publish" } ["posts_per_page"]=> int(10) ["offset"]=> int(0) ["order"]=> string(4) "DESC" ["orderby"]=> string(0) "" ["author__in"]=> array(0) { } ["post__in"]=> array(1) { [0]=> string(5) "20454" } ["post__not_in"]=> array(0) { } ["lang"]=> string(0) "" ["no_found_rows"]=> bool(true) ["wp_grid_builder"]=> int(52) }
Retour haut de page