Les Chaises

Cet article est une ébauche concernant : Les Chaises

Aidez-nous à enrichir cette fiche !

Proposer des modifications
Genres : absurde
Étiquettes :
Nb. de femmes

1
Nb. d'hommes

1
Nb d'interprètes

2

Auteur/Autrice

Eugène Ionesco

Chef de file de l'un des plus importants mouvement littéraires de l'après-guerre : le théâtre de l'absurde.

En savoir plus

La troisième pièce d’Ionesco, créée en 1952, reprise en 1956, connaît maintenant un succès qui ne se dément pas. Le sujet des Chaises est, nous dit l’auteur, «le vide ontologique» ; mais c’est aussi un drame personnel, le miroir d’une conscience. On y retrouve la nostalgie de l’enfance, le sentiment de culpabilité, l’horreur de la vieillesse et de la mort. C’est encore une comédie qui, bien souvent, excite le rire par ses clowneries, ses calembours, ses parodies, ses pirouettes. C’est un ballet : celui des chaises amoncelées dans le mouvement accéléré d’un tourbillon fantastique, et qui demeurent vides. Les vieux font semblant de recevoir une foule d’invités, jusqu’à ce qu’un seul personnage apparaisse enfin sur la scène : hallucination ? vérité du théâtre ? L’Orateur tant attendu est sourd et muet, et la scène demeure vide, encombrée de chaises.
Personnage : le vieux, la vieille, l’orateur « et beaucoup d’autres personnages ».

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous et soyez informés de nos prochaines publications...

Adresse e-mail non valide
Vous pouvez vous désabonner à tout moment !