Résumé

[wp_ulike]
Ajouter à une liste

LE PUPILLE VEUT ÊTRE TUTEUR de Peter HANDKE, traduit de l’allemand par Philippe Adrien et Heinz Schwarzinger – 2h. – 1 fig. – Durée : 0h00 – Autour d’une ferme, qui est le lieu de l’action, s’étendent des champs de betteraves et de maïs. Dans la pièce principale de la ferme, deux personnages : le fermier et un jeune garçon qui, probablement, aide aux travaux de la ferme. C’est le fermier – le tuteur – qui a bien entendu le pouvoir. Mais par des détails de comportement de plus en plus sensibles, le garçon – le pupille – indique au tuteur que ce pouvoir est contesté, puis ébranlé. Dans un premier temps, le tuteur feint de ne pas voir les signes de la contestation ; dans un deuxième temps il pose sur le pupille des regards interrogateurs : s’il ne parvient que péniblement à vivre de la culture de la betterave et du maïs, ne serait-ce pas du fait qu’il est lui-même, le fermier, un pupille, mais de qui au juste ? À la fois libre et dépendant, un troisième personnage, le chat, contemple les protagonistes ou le public, alternativement, à moins qu’il ne prenne part à telle phase de l’action, mais toujours comme sans en avoir l’air et pour s’en détacher presque aussitôt. N’est-ce pas sa manière à lui, l’imprévisible, de mettre en cause le déroulement de la pièce, et du même coup les comédiens, le metteur en scène, l’auteur lui-même et le public, toutes les parties qui se disent prenantes du spectacle ?


améliorer cette fiche

Distribution

Nb. de femmes : Aucune | Nb. d'hommes : 2 | Nb d'interprètes : 3

Durée

min.

array(12) { ["post_type"]=> array(3) { [0]=> string(4) "text" [1]=> string(5) "scene" [2]=> string(6) "people" } ["post_status"]=> array(1) { [0]=> string(7) "publish" } ["posts_per_page"]=> int(10) ["offset"]=> int(0) ["order"]=> string(4) "DESC" ["orderby"]=> string(0) "" ["author__in"]=> array(0) { } ["post__in"]=> array(1) { [0]=> string(5) "20415" } ["post__not_in"]=> array(0) { } ["lang"]=> string(0) "" ["no_found_rows"]=> bool(true) ["wp_grid_builder"]=> int(52) }
Retour haut de page