L’Amant (précédé de La Collection et suvi de Le Gardien)

Cet article est une ébauche concernant : L’Amant (précédé de La Collection et suvi de Le Gardien)

Aidez-nous à enrichir cette fiche !

Proposer des modifications
Genres : Drame
Thèmes : adultère
Étiquettes :
Nb. de femmes

1
Nb. d'hommes

2
Nb d'interprètes

3
Durée

60 min.

Auteur/Autrice

Harold Pinter

Maître du théâtre psychologique, Harold Pinter se distingue par sa finesse et la cruauté de ses observations

En savoir plus

Pinter a écrit L’Amant au début des années 60. Une situation apparemment classique : le mari, sa femme et son amant. Mais Pinter sait bousculer tous les ordres établis. Il transgresse les règles, trouble le jeu du désir et révèle la domination jusque dans nos rapports les plus intimes. Sarah et Richard sont mariés depuis dix ans, ils vivent ensemble, jusqu’ici rien d’original ni de décalé. Mais on apprend dès la première réplique que Sarah a un amant que son mari accepte, puisqu’il prend soin de rentrer du bureau une fois seulement que l’adultère a été consommé. L’Amant est une pièce insaisissable et jubilatoire car tout se dérobe et ne cesse de se transformer. C’est un jeu de langage. Celui qui révèle nos désirs, comme celui qui les cache. Une pièce où personne n’est jamais tout à fait celui qu’on croit, et où ce qu’on pensait avoir saisi est sans cesse remis en question.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous et soyez informés de nos prochaines publications...

Adresse e-mail non valide
Vous pouvez vous désabonner à tout moment !