Hamlet

Titre original : The Tragedy of Hamlet, Prince of Denmark

Présentation

HAMLET drame de William SHAKESPEARE – traduit de l’anglais par Luc de Goustine, 19h. – 2f. – Durée 0h00 – Proposer au lecteur français une nouvelle tr…

Améliorer cette fiche
Étiquettes :
Nb. de femmes

2
Nb. d'hommes

16
Nb d'interprètes

18
Durée

120 min.

Auteur/Autrice

William Shakespeare

Un des plus grands auteurs de théâtre et poète de tous les temps, Shakespeare détient aussi le record de l'auteur le plus vendu de l'histoire.

En savoir plus

HAMLET, drame de William SHAKESPEARE, traduction nouvelle de Pascal Collin.

Une trentaine de personnages – On connaît l’histoire d’Hamlet, ce jeune homme sommé par le fantôme de son père de le venger, lui qui a été assassiné par son propre frère, lequel a ensuite épousé sa veuve… Shakespeare n’a pas inventé cette histoire d’une famille où se concentre la tragédie. Mais à la différence de ses sources médiévales qui se souciaient surtout de l’action, il a mis en jeu toutes les dimensions de réflexion, de sentiment, de sensation dans le processus qui mène à la catastrophe et à la mort de tous. À cette terrible histoire, il a donné toute son humanité.  Car si Hamlet est la pièce des pièces pour le théâtre occidental, c’est sans doute d’abord pour sa portée philosophique : chaque siècle, chaque génération se sont réappropriés la question d’«être ou ne pas être», de l’existence et de sa vanité, formulée par Shakespeare. C’est sans doute aussi pour le destin singulier du personnage principal, dont la jeunesse promet tant au monde et qui voit ses ailes coupées au moment de l’envol. Et c’est sans doute, enfin, pour le reflet que les personnages, tout prince, roi et reine qu’ils sont, offrent à chacun de l’entremêlement des relations de pouvoir, d’amour et de haine, de l’artifice social et de la vérité des sentiments… Pour tout cela, donc, mais également, surtout, par la manière dont tout cela fait théâtre.  Un homme jeune, seul contre tous, force ainsi la communauté à s’interroger radicalement sur elle-même, au moment unique de la représentation. Aujourd’hui comme hier, nous sommes tous Hamlet.  D’où la nécessité de traduire à nouveau la pièce, ici pour David Bobee dont l’univers inventif et hybride rencontre pour la première fois une pièce du répertoire… Si elle est le produit d’un moment particulier d’ébullition historique, la Renaissance anglaise, il importe de retrouver le langage qui peut porter sur la scène actuelle la question de la liberté, dans un monde d’illusions gangrené par l’intérêt. Comme pour la première fois. P. C.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous et soyez informés de nos prochaines publications...

Adresse e-mail non valide
Vous pouvez vous désabonner à tout moment !