Danse de mort

Présentation

Texte de théâtre Danse de mort de August Strindberg. traduit du suédois par : Michel VITTOZ

Améliorer cette fiche
Étiquettes :
Nb. de femmes

1
Nb. d'hommes

2
Nb d'interprètes

3
Durée

105 min.

Auteur/Autrice

August Strindberg

Sa plume acerbe, à la limite de la perversité, assure à August Strindberg une place de choix parmi les dramaturges européens.

En savoir plus

Il y a un télégraphe et des voix. Une machine et des humains. La machine crépite parfois, les humains parlent le reste du temps. La machine transmet des messages, les humains de la Danse de mort, et ils ne sont que trop humains, se transmettent des mots. Des mots qui dansent et se répondent automatiquement comme si les êtres qui les prononcent avaient été réduits par la vie à l’état de machines. Des machines souffrantes qui ne parviennent pas à décrypter le message qu’elles transmettent. Il est dangereux d’approcher ces machines, car on aimerait les aider et on ne peut résister à mettre un doigt ou plutôt, un mot dans leurs engrenages. C’est alors qu’on est happé, broyé et dévoré. Cependant il faut leur pardonner car ces machines elles-mêmes ne cessent de se déchirer et de se dévorer, elles ne sont après tout que des humains.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous et soyez informés de nos prochaines publications...

Adresse e-mail non valide
Vous pouvez vous désabonner à tout moment !