3 monologues (parisiens) suivi de Je ne savais pas qu’Aurélien appartenait à une secte millénariste méthodiste

Cet article est une ébauche concernant : 3 monologues (parisiens) suivi de Je ne savais pas qu’Aurélien appartenait à une secte millénariste méthodiste

Aidez-nous à enrichir cette fiche !

Proposer des modifications
Thèmes : mort solitude
Étiquettes :

Auteur/Autrice

Alban Orsini

Cet article vous a plu ?Cet article vous a plu ?Inscrivez-vous et soyez informés de nos prochaines publications... Adresse e-mail non valide Vous pouvez vous désabonner à tout moment !Merci de votre abonnement !

En savoir plus

3 monologues… : 1h.–1f.–1f. ; durée : 1 h 00

Je ne savais pas qu’Aurélien… : 1h. ; durée : 40 min.

Quoi qu’on tente, où que l’on fuie, Paris nous rattrape. La solitude s’y révèle même pire qu’ailleurs, digérée qu’elle est dans le ventre de la masse-même et des organisations qui la régissent. Trois vies coupées, trois à-côtés que tout déclasse mais qui dessinent, de leur voix singulière, des mondes propres à écouter. Encore faut-il tendre l’oreille…

Quelle place donner au monstre ? Faut-il écouter sa confession? Comment l’horreur surgit-elle de la banalité ? Il n’y aura pas de réponses, que des questions.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous et soyez informés de nos prochaines publications...

Adresse e-mail non valide
Vous pouvez vous désabonner à tout moment !