Catégories
Quarante pièces pour votre quarantaine

Nathan le Sage de Lessing

Gotthold Ephraïm Lessing était un homme des Lumières dont les théories esthétiques marquèrent durablement l’histoire de l’art. En Allemagne, au milieu du XVIIIe siècle, il n’a cessé de défendre l’émancipation et la réconciliation du genre humain. Sa pièce Nathan le Sage est sans doute le plus saisissant témoignage de sa pensée.

Nous sommes à Jérusalem, à la fin du XIIe siècle. Le sultan Saladin tente de réconcilier les juifs, les chrétiens et les musulmans, éprouvés par la troisième croisade. Seuls les Templiers demeurent l’objet de sa colère et de sa vengeance. Un marchand juif, Nathan, apprenant que sa fille a été sauvée par un de ces Templier, devra plaider auprès du sultan pour une clémence universelle.

Pour convaincre Saladin, Nathan utilisera une image qui sera considérée comme fondamentale dans la philosophie des Lumières: la parabole de l’anneau, destinée à illustrer la parenté des trois religions monothéistes et la fraternité humaine.

Écrite donc au XVIIIe siècle, se déroulant au XIIe, Nathan le Sage pourrait bien parler de notre temps.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous et soyez informés de nos prochaines publications...

Adresse e-mail non valide
Vous pouvez vous désabonner à tout moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.