Catégories
Coups de coeur Le théâtre de la jeunesse

Les contes revisités : quatre pièces pour la jeunesse

Chacun de nous s’est fait bercer et a grandi aux rythmes enchanteurs des contes populaires. Distrayants et fantastiques ils véhiculent souvent un message éducatif, philosophique ou satirique. Dès la Renaissance, le conte a fait l’objet de nombreuses réécritures. Depuis quelques années, les auteurs de littérature dramatique jeunesse s’en emparent et le remettent au goût du jour. Le conte populaire est réinventé, modernisé et détourné de sa féerie initiale. Avec humour et douceur, il sensibilise davantage le lecteur et l’enfant, à la réalité du monde qui l’entoure.

Dans Le Petit Chaperon Uf, de Jean-Claude Grumberg, le grand méchant loup disparaît au profit d’un loup caporal à l’accent allemand. Un brigadier qui oblige le Petit Chaperon à enfiler un capuchon jaune à la place du fameux capuchon rouge. Une parabole amère, mais amusante, qui dessine les contours de l’antisémitisme et de l’intolérance.

Joël Pommerat s’est beaucoup penché sur l’univers du conte. Loin du soulier de verre , il transpose sa Cendrillon, dans une société moderne. L’innocente enfant prend le nom de Cendrier, une jeune fille singulière, obsédée par l’alarme de sa montre, qui la force à penser quotidiennement à sa défunte mère. L’atmosphère est ténébreuse et bouleversante. L’auteur conserve l’onirisme et sensibilise l’enfant à l’affrontement de la mort, tout en introduisant la notion d’émancipation.

Chez Marie Dilasser, Blanche-Neige l’histoire d’un Prince, le récit commence après le conte. Le mariage est consommé et la paresse s’est installée dans ce couple qui occupe désormais un royaume abandonné, aux airs de fin du monde. L’originalité de ce texte réside dans la langue singulière de l’autrice, dont la farce crue, rappelle l’univers d’Alfred Jarry. Longtemps considéré comme un conte initiatique féminin, chez Marie Dilasser, Blanche-Neige est relayée au second plan. Pour une fois, le Prince prend le pas sur l’illustre princesse.

Dans plusieurs de ses pièces, Jean-Pierre Duru s’amuse avec fantaisie, à détourner les figures du conte. Dans Qui a tué Charles Perrault ?, Paul X mène l’enquête auprès des célèbres personnages issus des fables de Perrault. L’auteur les ancre dans le monde contemporain et leur offre une dimension actuelle et universelle. Le Petit Chaperon Rouge est mariée avec le Loup qui souffre d’une réputation mensongère de mangeur d’enfants. Cendrillon a épousé un Prince ruiné par la crise immobilière. Quant au Prince Charmant, il est membre du Syndicat des Princes.

CET ARTICLE VOUS INTÉRESSE ?
Recevez une alerte sur les thèmes de votre choix.
Chaque mois, Savannah vous informe des dernières parutions, vous propose des sélections thématiques en lien avec l'actualité.
Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

1 réponse sur « Les contes revisités : quatre pièces pour la jeunesse »

Commentaires suffisamment évocateurs et détaillés pour se faire une idée du thème-histoire. Mais ne faudrait-il pas indiqué la tranche d’âge à laquelle il s’adresse, même si adultes, aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *