Catégories
Quarante pièces pour votre quarantaine

La Marmite, de Plaute

Né sous la République romaine au IIIe siècle avant notre ère, Plaute s’est initié au théâtre comme acteur dans une troupe dont il a pris la direction. Rapidement tombé en faillite, il s’est exercé aux métiers les plus divers, l’amenant à connaître de fond en comble les us et coutumes des classes populaires. Pendant ses heures de repos, il écrit des pièces qui, peu à peu, le rangent au premier rang des auteurs dramatiques.

Son domaine est la comédie. Son sens de l’observation et de la dérision lui ont valu une renommée qui a traversé les siècles. Il fut une source d’inspiration de premier ordre pour Molière ou Shakespeare et reste aujourd’hui un des plus éminents auteurs latins.

Euclion est un vieil avare que chacun croit sans le sou. Il est riche, en vérité, très riche et effrayé à l’idée que l’on découvre son secret : il a trouvé une marmite pleine d’or que son grand-père avait caché il y a fort longtemps. Depuis ce moment, il se méfie de toutes et de tous, et surtout de sa vieille servante, qu’il soupçonne d’en avoir après sa fortune. Lorsqu’un voisin entre chez lui pour demander la main de sa fille, il reste sur ses gardes. A raison, sans doute, car le pauvre homme va subir bien des déconvenues…

Chef d’œuvre comique, tant par l’enchaînement des situations que par la peinture du personnage principal, la Marmite sera à l’origine de l’une des pièces les plus célèbres de Molière: l’Avare, bien évidemment.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous et soyez informés de nos prochaines publications...

Adresse e-mail non valide
Vous pouvez vous désabonner à tout moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *