Catégories
Quarante pièces pour votre quarantaine

Une puce, épargnez-là, de Naomi Wallace

Originaire du Kentucky, Naomi Wallace est une des plus grandes poétesses et dramaturges que l’Amérique compte aujourd’hui.

Lauréate de nombreux prix de littérature dramatique, elle se distingue par sa plume à la fois engagée et poétique. Pour elle, « le théâtre concerne essentiellement et avant tout la lutte pour le pouvoir et autour du pouvoir. Qui l’a. Qui ne l’a pas. Qui est prêt à tuer pour l’obtenir, qui est prêt à trahir. Comment on pourrait le partager ».

En 2009, elle devient le deuxième dramaturge américain à entrer au répertoire de la Comédie-Française grâce à une mise en scène par Anne-Laure Liégois de sa pièce Une puce épargnez-la.

En 1665, la peste sévit à Londres. Les époux Snelgrave, de riches bourgeois, sont en quarantaine, cloitrés chez eux. Deux pauvres gens, un marin et une domestique parviennent à entrer chez eux. Il s’ensuit une cohabitation forcée où les frontières sociales se modifient, où les failles intimes vont devenir béante.

Cette pièce parle de domination: celle des autres et celle de soi-même. Une vision renouvelée des liens d’Eros et de Thanatos émerge. Cette histoire produit un écho particulier dans les temps que nous traversons, où nous pouvons tous assister révélations de l’enfermement.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous et soyez informés de nos prochaines publications...

Adresse e-mail non valide
Vous pouvez vous désabonner à tout moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.