Catégories
Quarante pièces pour votre quarantaine

Gabriel, de George Sand

George Sand a indiscutablement marqué la vie littéraire du XIXe siècle français. Née Aurore Dupin, elle a pris le pseudonyme de George afin qu’on la confondît facilement avec un homme à une époque où le fait qu’une femme écrive était difficilement concevable.

Liée aux grands romantiques de son temps (on songe à ses liaisons avec l’écrivain Musset ou le compositeur Chopin), elle a laissé une œuvre singulière où ses romans champêtres se teintent d’une noirceur désabusée. Si ses pièces de théâtre sont peu nombreuses on en appréciera l’audace et l’originalité.

Le prince de Bramante, en mal d’héritier, a pris une décision grave : faire élever sa petite fille comme un garçon. La jeune fille grandit, persuadée qu’aucune différence ne réside entre ses camarades masculins. Elle, n’apprend qu’à sa majorité sa véritable nature. Elle doit alors faire un choix : rester Gabriel, libre et insouciant ou redevenir cette Gabrielle si réelle et pourtant inconnue.

Dans cette pièce écrite en quelques jours, George Sand interroge avec une grande acuité la question de la différence des sexes et des choix individuels. Des questions qui peuvent apparaître éminemment contemporaines se révèlent éternelles.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous et soyez informés de nos prochaines publications...

Adresse e-mail non valide
Vous pouvez vous désabonner à tout moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.