Catégories
Le théâtre de la jeunesse Nouveautés

Projecteurs sur Sylvain Levey

Sylvain Levey est auteur dramatique. Depuis 2004, il écrit de nombreuses pièces de théâtre jeunesse. Le jeudi 25 juin, sort sa nouvelle pièce jeunesse Trois minutes de temps additionnel, aux Éditions Théâtrales Jeunesse.

Grand penseur aux inspirations punk, la langue et la dramaturgie complexes de Sylvain Levey, accompagnent l’enfant dans le plaisir de l’intelligence. Dans chacune de ses pièces jeune public, Sylvain Levey dépeint le monde tel qu’il est, en prenant toujours le soin de laisser une fenêtre ouverte, vers l’espoir d’un monde meilleur. La jeunesse peut encore changer le cours des choses, il en est persuadé !

TROIS MINUTES DE TEMPS ADDITIONNEL

Kouam et Mafany sont guinéens. Ils ont quatorze ans et passent tout leur temps libre à jouer au football. Mafany est ailier gauche. Kouam est avant-centre. Unis comme deux frères, ils rêvent d’aller en l’Angleterre et d’intégrer Manchester United. Un jour, la chance leur sourit : une femme anglaise débarque au Kakandé de Boké et les recrute pour le petit club de Bradford, première étape vers la vie espérée.

OUASMOK

Son premier texte, Ouasmok ?, a reçu le Prix de la pièce de théâtre contemporain pour le jeune public. Loin du schéma commun Sylvain Levey entraîne le lecteur dans une course de vie, effrénée, celle des jeux d’enfants. En une seule journée, Pierre et Léa, dix ans, se rencontrent, se séduisent, se marient, ont leur premier enfant, commettent une tentative de suicide et divorcent. La réalité est si troublante, que les frontières entre le jeu et la vérité se brouillent. Mais l’amour, lui, semble bien réel…

MICHELLE DOIT ON T’EN VOULOIR D’AVOIR FAIT UN SELFIE À AUSCHWITZ ?

Pour cette pièce, Sylvain Levey s’est inspiré d’un fait divers trouvé dans un journal. Aux Etats-Unis, lors d’un voyage scolaire à Auschwitz, une jeune fille prend un selfie enjoué devant le camp de concentration, puis la poste sur Facebook. Sylvain Levey transpose le personnage de Michelle dans la région d’Auxerre. Michelle a-t-elle accompli son devoir de mémoire en prenant ce selfie ? A-t-elle sali le passé en posant devant les vestiges de la Shoah ? Avec cette pièce, Sylvain Levey est finaliste du Grand Prix de littérature dramatique en 2005 et 2008, et du Grand Prix de littérature dramatique jeunesse en 2018 avec Michelle doit-on t’en vouloir d’avoir fait un selfie à Auschwitz ?

ARSÈNE ET COQUELICOT

À travers le regard tendre et innocent de deux enfants qui questionnent leurs origines, Sylvain Levey aborde les thèmes de l’amour, de la séparation, de la naissance, de la vieillesse et de la mort comme des épisodes qui constituent le feuilleton de nos vies. Mirabelle et Hippolyte dix ans, se demandent d’où ils viennent. Au fil des rencontres et des conversations, ces deux jeunes détectives amoureux débroussaillent leurs arbres généalogiques et font resurgir des souvenirs enfouis. Ils reconstituent ensemble l’histoire de deux amants séparés par la guerre.

LYS MARTAGON

Avec cette pièce, Sylvain Levey fait naître son troisième personnage féminin, une autre muse, une nouvelle guerrière. Après Léa âgé de 10 ans et Alice qui a 14 ans, nous découvrons Lys Martagon, une jeune adolescente de 17 ans. Poétique et légère, elle s’échappe de son quartier sensible en rêvant au-delà des immeubles grisâtres. C’est grâce aux mots qu’elle vogue vers des mers , des îles, des monts et des pays lointains. Petit à petit, elle quittera l’adolescence, s’émancipera  et montrera à Démétrio, ado désœuvré, comment ouvrir son esprit et s’émerveiller.

Catégories
Nouveautés

La nouvelle pièce jeunesse de Jean-Pierre Duru

Cette semaine, nous vous présentons la nouvelle pièce de notre auteur jeunesse à succès, Andersen ! Ton conte est bon, de Jean-Pierre Duru, publiée aux éditions Art et Comédie.

Le personnage phare de l’auteur, Paul X, détective bien connu, revient pour sa quatrième enquête, autour du meurtre du célèbre conteur Hans Christian Andersen.

En interrogeant les personnages des contes, Paul X découvre qu’ils ont tous entamé une reconversion professionnelle avec l’aide d’Andersen. Néanmoins, la plupart d’entre eux ont des griefs contre leur auteur… Paul X réussira-t-il à démasquer le ou les coupables malgré les pièges qui lui sont tendus et les situations saugrenues dans lesquelles il se retrouve ?

Jean-Pierre Duru, habitué du théâtre jeunesse, nous présente une nouvelle enquête de son personnage phare, qu’il s’amuse souvent à faire voyager entre la fiction et la réalité. Il réinvente les contes avec humour et originalité et leur donne une dimension plus prosaïque. Derrière la beauté du conte, les histoires ne sont pas toujours aussi roses que l’on croit. Les personnages nous apprennent bien vite qu’ils n’ont pas toujours été satisfaits de leur écriture, ils se plaignent d’avoir servi les intérêts de l’auteur…

Catégories
Nouveautés Vie de la librairie

La Librairie Théâtrale lance son atelier théâtre jeunesse

À partir du mercredi 9 septembre 2020 de 14h à 15h

La Librairie théâtrale vous propose un atelier théâtre

Pour les enfants de 5 à 10 ans

Des exercices ludiques et du jeu autour de textes théâtraux jeunesse !

Catégories
Nouveautés

Pouvoir et manipulation : les nouveautés de juin 2020

Les terrasses nous accueillent à nouveau, nous pouvons nous déplacer (presque) où nous voulons, (presque) comme nous voulons, le soleil brille, les oiseaux chantent et les éditeurs publient.

Par un hasard étrange, les nouveautés théâtrales traitent de la domination des esprits, sous l’angle de la comédie ou du drame.

Par le bout du nez de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière

Les auteurs du fameux Prénom ont commis une nouvelle pièce. Adaptant l’espagnol Ramon Madaula, ils signent une comédie à la fois acerbe et pétillante, dévoilant avec sarcasme les enjeux de pouvoir.

Le nouveau Président de la République doit prononcer son discours d’investiture mais se voit incapable de prononcer le moindre mot sans sombrer dans le ridicule. En désespoir de cause, il se résout à consulter un psychiatre. La rencontre entre les deux hommes virera à une confrontation terrible et réjouissante.

Glengarry Glen Ros et Le Châle de David Mamet

La réédition des oeuvres de David Mamet se poursuit !

Dans Glengarry Glen Ross, on assiste à une compétition sans pitié ni scrupules entre quatre agents immobilier. Une pièce sur l’ambition et les limites imposées à soi-même et aux autres.

Le Châle parle de la manipulation. Un voyant professionnel et son disciple dévoilent l’avenir d’une jeune femme. Tous les procédés de l’emprise sont explorés.

Dans chacune de ces pièces, David Mamet fait preuve d’une finesse psychologique particulièrement appréciable.

Quand nous nous serons suffisamment torturés de Martin Crimp

Le britannique Martin Crimp fait paraître, aux éditions de l’Arche, deux pièces sur la domination.

La première Quand nous nous serons suffisamment torturés, présente une variation autour du roman épistolaire du XVIIIe siècle Pamela ou la vertu récompensée. Elle traite avant tout du désir et des relations entre les hommes et les femmes virant parfois au supplice psychologique réciproque.

Le second texte est un monologue féminin abordant frontalement le thème de la séquestration volontaire.

La Mémoire des serpillières de Matéi Visniec

Après le succès de Migraaaants, Matéi Visniec publie La Mémoire des serpillières, une satire du traitement de l’information en temps de guerre.

Cette comédie à l’humour noir est modulable : les personnages sont nombreux, les scènes peuvent être jouées de manière indépendante.

Avant d’être dramaturge, Matéi Visniec est journaliste. Il connaît son sujet. Aux lecteurs, aux acteurs et aux spectateurs de s’en emparer.

Catégories
Comédie Nouveautés

Les Trois Glorieuses, une nouvelle comédie en tournée en 2020

La nouvelle comédie de Bruno Druart et Patrick Angonin sera en tournée avec Sophie Darel, Danièle Gilbert et Evelyne Leclerq.

Trois amies de toujours, trois routardes du PAF, deviennent trois rivales lorsqu’il s’agit de décrocher une nouvelle émission diffusée en prime-time.

Cette comédie écrite sur-mesure pour Sophie Darel, Danièle Gilbert et Evelyne Leclerq s’amuse avec tendresse des aléas du show-business en nous rappelant que la jeunesse est avant tout un état d’esprit !

Catégories
Comédie Nouveautés

Réédition événement : les Sardines grillées de Jean-Claude Danaud

Immense succès depuis sa première parution en 1982, Les Sardines grillées de Jean-Claude Danaud offre une magnifique partition pour deux comédiennes, l’une jeune, l’autre plus âgée.

Sous la légèreté de son titre et de ses dialogues très fins, se cache une intrigue caustique sur fond de misère sociale.

Le public s’attachera au personnage de Victoire, la clocharde mal-aimée et à celui de Solange, la jeune domestique un peu naïve.

Catégories
Comédie Nouveautés

Dix nouvelles comédies à découvrir

On rembobine ! Découvrez nos dix dernières pièces publiées chez Art et Comédie en une minute chrono.

10 # Alors Arlette, heureuse ? de Jean-Claude Martineau

Une nuit de noces. Il est de bonne famille, elle est de plus basse extraction… Elle a beaucoup d’expérience et lui aucune.

Mais y remédier risque d’être plus difficile que prévu…

9 # Vivement les vacances de Christian Rossignol

Quoi de plus universel que les histoires d’école ? Cette comédie nous les fait revivre pour le meilleur et pour le rire.

Le truc en + : les adultes pourront s’amuser à jouer des rôles de collégiens et vice-versa.

8 # Bière et Paix de Patrick Stephan

Loin d’être une adaptation du chef-d’oeuvre de Tolstoï, Bière et Paix est surtout une déclaration d’amour au calembour, un art bien français.

Le truc en + : des personnages attachants et du suspense tout du long.

7 # Miaou-Miaou d’Elodie Chambon

Difficile, de nos jours, de faire revivre l’amant dans le placard de façon originale. Cette pièce d’une autrice primo-publiée y parvient pourtant avec brio !

Le truc en + : le pépé refusant d’aller à l’hospice est un thème de société.

6 # Purée d’avocats de Vincent Durand

Non, ce n’est pas une version théâtrale de la recette du guacamole, mais un boulevard dans les règles de l’art.

A jouer au premier, au second ou au millième degré.

Lire aussi notre article 10 comédies à jouer avec votre troupe

5 # Une fille trop au net de Marie Laroche-Fermis

Une comédie moderne et originale portant entre autres sur les sites de rencontre en ligne.

Le truc en + : tous les âges sont représentées dans cette pièce où chacun pourra trouver son emploi.

4 # Un sympathique idiot de Jean-Claude Martineau

Si seulement tous les idiots étaient sympathiques ! Celui de cette comédie l’est peut-être un peu trop…

3 # C’est le tarif ! de Christian Rossignol

Des armes à feu, le tournage d’un film, la Grande Prohibition aux Etats-Unis et même de la sorcellerie… Voici quelques-uns des thèmes de cette comédie d’époque, bien documentée, qui vaut le coup d’œil !

2 # Une histoire à dormir debout d’Yvon Taburet

Pas facile de présenter son nouveau petit ami hypnotiseur à sa famille. Surtout quand un bandit recherché par la police rôde dans les environs…

Le truc en + : les scènes d’hypnose déclencheront le rire à coup sûr.

1 # Un an dans la chambre de Gérard Levoyer

12 mois, 12 scènes se déroulant dans la même chambre d’hôtel. Une galerie de personnages qui prend vie sous la plume drôle et tendre de Gérard Levoyer.

Le truc en + : largement modulable, cette pièce peut accueillir une très large distribution.

Lire aussi notre article Sept pièces modulables autour de l’intimité

Catégories
Nouveautés Théâtre contemporain

Par la fenêtre ou pas

Pierre Notte signe une pièce à la croisée de plusieurs genres théâtraux, entre comédie du langage, portrait de caractères et fable policière.

Les pièces de Pierre Notte frappent toujours par leur caractère fantaisiste doublé d’une grande rigueur dramaturgique. Les sujets les plus graves peuvent être traités de la façon la plus légère ou inversement. Que ce soit dans Perdues dans Stockholm, dans Deux petites dames vers le Nord ou dans Moi aussi je suis Catherine Deneuve, il dessine un théâtre original, aussi drôle que profond.

Dans cette pièce parue en 2017 et rééditée aujourd’hui aux éditions de l’œil du Prince, Pierre Notte livre une fable chorale où sept personnages sont coincés dans un train prisonnier par la neige pendant un trajet entre Paris et Venise. La veuve, la voleuse, la Vénitienne, la mère , le contrôleur, l’adolescent et la jeune fille ont des langages propres qui devront se confronter pour la résolution d’une énigme policière.

Vrai plaisir de lecture, cette pièce est aisément modulable pour qui voudra la jouer (les personnages, traités comme des figures archétypales, peuvent être doublés ou triplés).

Catégories
Nouveautés Théâtre contemporain

Les Femmes de Barbe-Bleue

Un texte explosif entre Kill Bill et Joël Pommerat pour cinq comédiennes

Ecriture de plateau par le collectif féminin Juste avant la compagnie, Les Femmes de Barbe-Bleue raconte l’envers du décor du célèbre conte en faisant vivre les fantômes des épouses cruellement assassinées du célèbre Barbe-Bleue.

Ces mortes bien vivantes se réunissent pour se livrer à un rituel qui a tous les dehors d’une thérapie de groupe. Pour vaincre ou surmonter quoi ? Moins le traumatisme d’une mort violente, finalement, que les feux mal éteints d’une passion auto-destructrice.

Grâce à l’évocation réussie d’un conte fortement ancré dans l’imaginaire collectif, les autrices questionnent au féminin le rapport au plaisir, à la domination, à la passion amoureuse. Elles nous livrent un texte drôle et touchant, pour un théâtre résolument physique, mais aussi onirique.

Cette pièce a reçu le prix du jury et le prix des lycéens au festival Impatience 2019 (plus d’infos). Les comédiennes de tous les âges y trouveront des scènes dialoguées et des monologues à travailler.

L’ Œil du Prince a publié ce texte en 2017. Il reparaît dans une nouvelle édition le 13 février 2020.

  • Les Femmes de Barbe-Bleue
  • Juste avant la compagnie
  • 5 femmes
  • Durée 1 h 10
  • 10 €
Catégories
Coups de coeur Nouveautés

Sept pièces de théâtre modulables autour de l’intimité

A l’occasion de la parution de Un an dans la chambre, de Gérard Levoyer, nous vous invitons à découvrir sept pièces modulables à l’infini ayant tous un point commun : nous parler de l’intime.

#1 Un an dans la chambre et #2 L’Appeau du désir de Gérard Levoyer

Auteur prolifique (plus de 30 textes publiés), membre des E.A.T. (écrivains associés du théâtre), Gérard Levoyer excelle à créer des situations théâtrales explosives à partir de notre quotidien (voir Burlingue dans notre article 10 comédies à jouer).

Sa pièce Place de l’Horloge caracole en tête des ventes depuis des années et fait le bonheur des troupes amateurs grâce à sa distribution élastique. Elle met en scène une galerie de personnages se rencontrant tous à différentes heures de la journée sur la célèbre place de l’Horloge à Avignon, durant le festival.

Dans L’Appeau du désir (2001), Gérard Levoyer s’était déjà penché sur la sphère intime. Cette pièce est conçue comme une mosaïque, en 24 scènes, dialoguées ou soliloquées, qui abordent chacune une partie du corps : les pieds, les seins, les fesses, le nez, la bouche, les yeux…

Pour 10 comédiens ou plus.

Avec Un an dans la chambre, qui paraît cette semaine, Gérard Levoyer revient sur le terrain de l’intimité, mais cette fois-ci à travers le prisme d’un décor : la chambre d’hôtel.

La chambre d’hôtel est un lieu paradoxal : elle est impersonnelle et pourtant les histoires qui s’y déroulent sont uniques. Ici, l’auteur fait défiler dans la chambre de nouveaux visiteurs chaque mois. Après chaque passage, les femmes de ménage font la chambre, non sans se fendre de commentaires choisis.

On retrouve dans ce texte l’humour et la tendresse qui caractérisent l’écriture de Gérard Levoyer, à son meilleur.

4 interprètes minimum. Jusqu’à 12 et plus.

#3 La Ronde d’Arthur Schnitzler

Impossible de ne pas parler ici de La Ronde d’Arthur Schnitzler, pièce tutélaire à laquelle toutes celles abordées ici se rattachent de près ou de loin.

Cette pièce, qui n’a pas fini de faire parler d’elle, a fait scandale dès sa publication à Vienne en 1903. La Ronde est un portrait à charge de la société viennoise du tournant du siècle, en pleine « apocalypse joyeuse ». Dans cette pièce en 10 scènes à deux personnages, chaque protagoniste est issu d’une classe différente de la société. Pourtant, l’action est à chaque fois la même : un acte sexuel. Les scènes montrent l’avant et l’après l’amour, lui-même suggéré par une ellipse.

Son titre, La Ronde, s’explique par le fait que chaque scène a un personnage en commun avec la suivante, mais il fait également référence à la célèbre avenue qui ceint Vienne, le Ring, et en devient ainsi une métaphore parfaite.

De 2 à 10 comédiens.

#4 Ring de Léonore Confino

Peut-être le titre de la deuxième pièce de Léonore Confino est-il une discrète allusion à La Ronde de Schnitzler. Elle a en commun avec elle de ne comporter que des scènes de couples dans leur intimité.

Ici, on suit le parcours d’un couple de la rencontre à la rupture, en passant par l’amour passionnel.

Léonore Confino excelle à restituer toutes les nuances de la passion, de la plus grande tendresse à la plus grande férocité. On trouve dans Ring le même brio qui a fait cette année le succès des Beaux au Petit Saint-Martin (publié sous le titre Enfantillages).

La pièce pourra être jouée par le même duo d’acteurs ou bien par un couple différent dans chaque scène.

#5 Petit-déjeuner compris de Christine Reverho

Variations sur la chambre d’hôtel par Christine Reverho, Petit-déjeuner compris est le pendant idéal à Un an dans la chambre : une chambre d’hôtel, des couples y défilent, s’aiment, se disputent, se séparent.

D’une plume vive et toujours humoristique, Christine Reverho parvient à nous séduire en restituant la vie de cette chambre d’hôtel tout en simplicité.

Pour 4 hommes et 4 femmes au minimum, et jusqu’à 15 hommes et 13 femmes.

#6 La Réunification des deux Corées de Joël Pommerat

La passion amoureuse est un sujet de toute éternité qui se prête particulièrement à un traitement théâtral, de par la manifestation presque systématique des conflits qu’elle implique.

Joël Pommerat l’a traitée dans La Réunification des Corées, à travers vingt tableaux, particulièrement riches pour leur diversité et leur profondeur.

Une contribution majeure d’un auteur de premier plan qui fait le bonheur des ateliers théâtre et des amateurs en général puisqu’elle présente de nombreuses possibilités de distribution, avec jusqu’à 53 rôles différents.

#7 Comment lui dire de Violaine Arsac

« Comment lui dire ? » Violaine Arsac a saisi là une interrogation universelle lorsqu’il s’agit de s’exprimer sur les modalités du sexe avec son partenaire.

Fantasmes, préférences, ou gênes de toutes sortes, elles nous plongent dans des abîmes de confusion lorsqu’il s’agit tout simplement de s’en ouvrir à l’autre.

Violaine Arsac rue joyeusement dans ces tabous, qui ne manqueront pas de susciter chez le spectateur l’identification et le rire bien sûr.

Une partition en 16 « leçons » pour 2 hommes, 2 femmes minimum et jusqu’à une vingtaine de comédiens.